• David alias Léopold HAAS, juif converti

    Anna-Margaretha HAAS est une ancêtre à la 7° génération de Marie ACKERMANN. L'ascendance passe par le grand -père de Marie, Christophe Antoine ACKERMANN, qui épouse en 1813 Anne-Marie JEHLEN, arrière-arrière-petite-fille de Anna-Margaretha HAAS.

    Le grand-père de Anna-Margaretha HAAS se prénomme David (sa fiche généalogique est visible sur le site geneanet) et nait aux environs de 1595 à Jungholtz, village situé à moins de 5 km de Guebwiller et connu pour abriter une communauté juive importante.

     

    Par une lettre datée du 13 février 1617, le curé de Guebwiller, Frédéric FREY, sollicite de l'évêque de Bâle l'autorisation de baptiser David HAAS, qu'il a catéchisé pendant 13 à 14 semaines. Signe que la famille était assez connue dans la région, on a demandé à l'archiduc Léopold d'Autriche d'être le parrain : Léopold d'Autriche est prince-abbé de Murbach (abbaye voisine de Guebwiller) et de Lure depis 1614 et frère du futur empereur du Saint-Empire romain germanique, Ferdinand II d'Autriche.

     

    "Le 27 avril 1617, sainte fête de Pâques, Léopold, qui s'appelait auparavant David et était juif, a été baptisé en l'église paroissiale de Guebwiller et tenu sur les fonts baptismaux par le Révérendissime et Sérénissime Prince Léopold, Archiduc d'Autriche et le très noble dame Éve de Schauenbourg, veuve, née de Baerenfels."

     

    David se prénomme dorénavant  Léopold, comme son illustre parrain, lequel obtient son admission à la bourgeoisie de Guebwiller cinq an plus tard, en 1622. La même année, il se marie avec Anastasia,  la fille du charron Conrad MEYER : le contrat de mariage est daté du 10 avril 1622 et mentionne des témoins haut-placés, le receveur de l'abbaye de Murbach,  le grand-bailli de Guebwiller ainsi qu'un membre du conseil.

    En 1623, il achète une vigne et en 1624 une maison dans la ville basse, maison "qui donnait sur la grand-rue par devant" : il avait pignon sur rue !

     

    Mais quelle profession exerçait-il ? Il a d'abord fait le commerce de gros bétail et surtout de chevaux (maquignon), commerce qui était l'apanage des juifs à cette époque. Après la guerre de Trente Ans, on le retrouve au service de l'abbaye de Murbach : cavalier d'escorte, garde à cheval de l'abbaye vers 1651. Il devait êre bon cavalier !

     

    Avec le début de la guerre de Hollande (1672), il se réfugie en Suisse dans le canton de Bâle. C'est là qu'il décède (à Muttenz) le 23 janvier 1675. Les registres de Guebwiller continuent à mentionner  ses origines juives et son parrainage :

     

    "A la même époque est mort en exil à Muttenz, village du canton de Bâle, Léopold Haas, bourgeois de ce lieu, né juif, baptisé publiquement en cette église dans sa jeunesse, en 1617, en présence de son Altesse Sérénissime l'Archiduc Léopold d'Autriche, son parrain. Qu'il repose en paix."

     

     

    Une grande partie des informations sont dues à Denis INGOLD, qui a consacré une brochure à "David Léopold HAAS, juif baptisé".  Le CDHF de Guebwiller a également édité une notice sur le patronyme HAAS.


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :